Bienvenue à mon blog !!

Vous êtes au prise de tête avec la graisse du ventre? Aimeriez-vous avoir un ventre plat? Avez-vous essayé de faire des exercices mais ne voyez pas de résultats? Si vous avez répondu oui, ce blog est fait pour vous.

Apprenez comment obtenir un ventre plat. Séparez les mythes de la vérité. Apprenez à faire correctement les exercices de l'estomac.

30 mars 2012

Conseils contre les allergies



El Niño a peut-être quelque peu retardé la saison des allergies, mais celle-ci est maintenant arrivé en force ! Si vous êtes épargné par le rhume des foins pendant le printemps et jusqu'au début de l'été contrairement à des millions de gens, vous connaissez probablement quelqu'un qui souffre de cette affection. Et comment dormir suffisamment pour pouvoir faire face à des entrainements éprouvants si on est gêné à ce point ? Votre docteur peut vous inscrire un anti-allergique ou bien vous pouvez suivre ces conseils offerts par l'American Association for Respiratory Care :

- Essayez de rester à l'intérieur en utilisant la climatisation quand le taux de pollen est élevé. Meilleurs moment pour sortir : en début de matinée et enfin de soirée.

- Évitez les irritants comme la fumée, la poussière, les aérosols, l'air froid et l'humidité excessive.

- Ayez une alimentation saine et dormez beaucoup.

- Notez quelles sont les activités qui accompagnent les symptômes allergiques.

- Familiarisez-vous avec les médicaments antiallergiques et leurs éventuels effets secondaires.

- N'interrompez pas la prise d'un médicament et ne modifiez pas la dose sans concertation préalable avec votre médecin.

- Si vous avez oublié votre médicament, prenez-le dès que vous vous rendez compte de cette omission. Ne prenez pas une double dose pour "rattraper".

- Interrogez votre docteur avant de prendre un autre médicament en vente libre, en plus de ceux qu'il vous a déjà prescrits.

25 mars 2012

Exercice : Comment bien marcher


Voilà quelques conseils pour vous aider à faire cet exercice dans les meilleures conditions :

1- Gardez votre tête haute et regardez devant vous. Cette posture permet à votre tête de rester en équilibre sur la colonne vertébrale, et de garder le menton parallèle au sol. Vos bras et vos jambes auront par conséquent plus de liberté de mouvements.

2- Quand vous regardez devant vous, vous activez un réflexe et vos lombaires dans le bas de votre dos se contractent. Ceci permet à votre colonne de maintenir une bonne courbure.
Certains experts suggèrent qu'il vaut mieux contracter les abdos et rentrer le ventre quand on marche. Je ne vous le conseille pas car si vous contractez les abdos, vous aplatissez le bassin qui à son tour aplatit le bas du dos. Quand la courbure du bas du dos est absente, la colonne vertébrale est exposée à de graves dangers. La contraction des abdominaux et l'aplatissement du bassin empêchent également un bon fonctionnement des jambes pendant la marche.

3- Rentrez vos épaules et sortez votre poitrine pour améliorer les mouvements des bras. Si vous contractez continuellement vos abdos, il se produit un effet d'affaissement de votre poitrine et un arrondissement des épaules qui étire les trapèzes et les rhomboides. Il faut donc garder la tête bien haute, ce qui tire automatiquement les épaules en arrière. Cela vous permet de mieux respirer.

4- Balancez vos bras en avant et en arrière, dans la ligne de direction de vos pieds. Dans la marche rapide pour le fitness, les épaules ont tendance à tourner (les mains et les bras dépassent le corps), surtout quand vous faites de longues enjambées ou quand les mouvements des bras sont rapides. Mais, en balançant vos bras d'en avant en arrière avec un mouvement limité vers l'avant, vous stabilisez vos épaules et les muscles obliques maintiennent le bassin en place.

5- Gardez votre bassin (hanches) vers l'avant. Pendant la marche et surtout la marche rapide, les hanches doivent rester tout le temps vers l'avant. Vous y parvenez en gardant vos pieds parallèles. Par exemple, si vous suivez une ligne quand vous marchez, le pied gauche sera immédiatement placé sur le côté gauche de la ligne et le pied droit sera placé sur le côté droit de la ligne. Plus lentement vous courrez, plus vos pieds s'éloignent de la ligne et plus rapidement vous courrez, plus vos pieds se rapprochent de la ligne.

6- Faites des enjambées normales. Quand vous faites de trop grandes enjambées, cela fait tourner le bassin et cela empêche la coordination du corps à chaque pas. La longueur des enjambées doit être déterminée selon la longueur de vos jambes et la souplesse des articulations de vos hanches. Si vous avez des doutes, faites de plus petites enjambées et bougez vos bras deux fois plus vite que lorsqu'ils sont raides. De ce fait, les mouvements des bras seront synchronisés avec ceux des jambes.

7- Gardez votre tronc bien droit tout le temps. Ne vous penchez pas à partir des hanches ou des pieds comme il est quelquefois recommandé. Quand vous vous penchez en avant, votre corps a besoin de plus de contractions musculaires pour maintenir son équilibre.

8- Poussez avec l'extension de l'articulation de la cheville. Cela doit normalement consister en des extensions très fortes de la cheville (et non du genoux). si vous tendez complètement la jambe qui pousse, vous ferez de trop grandes enjambées. Concentrez-vous sur l'action de l'articulation de la cheville plutôt que l'extension de l'articulation du genou dans cette phase.

9- Adapter le mouvement de vos bras à la vitesse de votre course. Si vous marchez lentement, gardez vos bras relaxés mais assez droits. Quand vous marchez plus vite, pliez vos bras avec un angle aux coudes de 90°. En faisant cela, vous diminuez le balancement de 50%, ce qui vous permet de bouger vos bras deux fois plus vite que quand ils sont droits. De cette manière, vos bras seront synchronisés avec vos jambes.

10- Posez votre pied sur le talent en premier et faites le rouler ensuite sur le devant. Quand vous effectuez l'enjambée, toute la surface du pied doit être en contact avec le sol pour permettre au genou de se fléchir pour limiter la force du mouvement sur le sol.

11- Faites un échauffement. Commencez par marcher lentement et augmentez la vitesse petit à petit. Si vous le voulez, faites du stretching en étirant doucement les muscles majeurs de votre corps et les jambes en particulier.

12- Tout le monde ne peut pas faire de la marche. La plupart des gens en bonne santé peuvent retirer beaucoup d'avantages de la marche, mais les personnes qui souffrent de problèmes d'articulation des pieds ou qui les développent en marchant doivent consulter un docteur avant de continuer. Il vous faudra peut-être ralentir le pas ou trouver des surfaces plus appropriées. 

Prenez la marche pour ce qu'elle est. Faites un bon échauffement préalablement et détendez-vous après la marche en faisant des mouvement spécifiques de stretching (étirements). Entrainez-vous régulièrement. Augmentez progressivement l'intensité et la durée. Vous verrez très rapidement les résultats ! 

Je vous recommande aussi la lecture des sujets suivants :

19 mars 2012

Rotation à la poulie avec le swiss ball


Essayez ce nouvel exercice pour travailler les obliques.

Quand il s'agit de l'entrainement de vos abdominaux, les ballons géants - swiss balls, pour être exact - peuvent être incroyablement libérateurs. Plus simplement, ils représentent un de meilleurs appareils existants pour le travail de la partie centrale du corps (abdos et lombaires). Utilisés par les athlètes de haut niveau, les préparateurs physiques et les spécialistes de la rééducation dans le monde entier, ils sont excellents pour améliorer l'équilibre, la posture, la souplesse et les bases de la force et de la stabilité. Ils stimulent le système nerveux et recrutent les muscles stabilisateurs à la fois au niveau de la colonne vertébrale et des articulations périphériques. Bien que la plupart des bodybuilders et autres athlètes puissent en tirer parti de façon significative, cet exercice est particulièrement bon pour les athlètes qui pratiquent  des sports où les mouvements de rotation du buste sont importants, comme le full-contact, le tennis et le golf.

L'exercice de rotation à la poulie avec le swiss ball est certainement un exercice avancé et devra être exécuté seulement par ceux qui ont déjà une grande expérience de l'entrainement. En plus, il est mieux fait avec l'assistance d'un partenaire. Évitez-le si vous avez mal au dos.

Pour l'exécuter correctement, suivez ces neuf étapes :


1- Assurez-vous que vous utilisez un ballon de dimension correcte pour ce travail. Asseyez sur le ballon, comme sur une chaise, de façon à ce que vos cuisses soient parallèles au sol ou légèrement au-dessus de l'horizontale (Si possible, utilisez un modèle increvable pour un maximum de sécurité).

2- Assurez-vous que le ballon est bien gonflé (souvent, ce n'est pas le cas). En règle générale, en appuyant le pouce contre le ballon, vous devriez pouvoir l'enfoncer d'environ 2.5 cm. Si le ballon que vous avez choisi n'est pas correctement gonflé, demandez à un membre du personnel du gym de le faire. Enlevez tout matériel à proximité de l'appareil à poulie.

3- Asseyez-vous sur le ballon et roulez lentement en arrière jusqu'à ce que votre tête, votre cou et la partie supérieure de votre dos soient en contact avec le ballon. Vos clavicules devront être perpendiculaires à la charge de l'appareil et l'épaule la plus proche de la charge devra être environ à 60 cm de cette dernière. Le buste sera parallèle au sol, les jambes à l'équerre et la colonne lombaire en position neutre (ni fléchie, ni cambrée). Placez les pieds à plat au sol et écartez-les légèrement.

4- Tendez les bras à la verticale, directement au-dessus de la partie supérieure de votre poitrine. Fléchissez les coudes de 5 à 10°. Demandez à un partenaire de vous passer la poignée fixée à la poulie basse. Utilisez la main la plus éloignée de la charge pour saisir la poignée en premier et placez l'autre main par dessus pour assurer votre prise.

Appareil à poulie basse
5- Laissez le buste tourner lentement vers la poulie en gardant les coudes légèrement fléchis et le bas du corps immobile. (La majeure partie de la rotation devra intervenir uniquement au niveau du haut du corps, le buste pivotant autour de l'axe de la colonne vertébrale et la tête, le cou et la colonne tournant dans la même direction que les bras. Maintenez un alignement vertébrale correct pendant toute la rotation). Cette moitié de la répétition devra durer entre 2 et 3 secondes.

6- Dès que vos bras sont parallèles au sol, marquez une pause d'une ou deux secondes.

7- Inversez le mouvement pour revenir à la position de départ ou légèrement au-delà. Pour la phase retour, la vitesse sera plus rapide, mais pas plus de 1 ou 2 secondes. Vous devriez sentir la contraction des muscles obliques au cours du mouvement.

8- Marquez une pause et faites le nombre requis de répétitions.

9- Changez de côté et faites un nombre identique de répétitions.


15 mars 2012

Atténuer le cafard du syndrome prémenstruel

Le Syndrome PréMenstruel ou SPM est plus qu'une "simple affaire de femmes". Lorsque la femme subit un changement physiologique normal, les événements ou expériences de sa vie, pendant tout le mois, se transforment en problèmes émotionnels et physiques qui affectent ses entrainements, ses relations interpersonnelles, son rendement au travail et la rend déprimée. Rien d'étonnant que les gens qui la côtoient s'aperçoivent du changement.

Les symptômes les plus fréquents - humeur changeante et irritabilité - qui se répercutent sur la vie des autres membres de la famille, amis et collègues de travaille. Autres malaises tels que des ballonnements abdominaux et maux du dos, peuvent réussir à atteindre n'importe quelle femme en bonne santé et la transformer en une femme épouvantable deux semaines sur quatre.

Etant donné que les traitements habituels pour le SPM d'analgésique, d'anti-dépresseurs et de diurétique ne tiennent aucun compte des déséquilibres plus sérieux, la solution se trouve dans des changements, que seule la femme peut faire, c'est-à-dire au niveau de son alimentation, de l'exercice et de nouveaux schémas de pensées pour trouver l'équilibre.

Manger sainement pour se sentir bien tous le mois
A première vue, modifier votre mode de vie peut sembler intimidant, mais nul besoin d'apporter tous les changements en même temps. Parmi tous ces changements qu'une femme peut faire pour améliorer sa santé prémenstruelle, tant les médecins que les experts en nutrition s'accordent pour dire que l'adoption d'habitudes alimentaires saines procure les répercussions les plus immédiates.

Détachez-vous de la caféine. Evitez le cola, le café, thé et chocolat. La caféine peut rendre votre poitrine plus sensible, accroitre l'anxiété, rendre irritable et priver votre corps des vitamines B, qui joue un rôle important dans l'équilibre des niveaux hormonaux. Des études ont démontré que plus une femme augmente sa consommation de caféine, plus ses conditions de SPM sont épouvantables. Comme substitution il y a : des thés aux herbes (tisanes), particulièrement le thé au gingembre et des cafés à base de grains.

Diminuez votre consommation de sucre blanc raffiné. Cela gène l'absorption de magnésium, un important nutriment; cause de grandes variations du taux de sucre dans le sang, ce qui vous fait ressentir la fatigue; et dérobe les vitamines du complexe B à votre corps.

Modérez votre consommation de sel, qui favorise la rétention d'eau et le ballonnement. Comme alternatives, il y a des herbes, épices, assaisonnements allégés en sodium ou sans sel, sauce de soja allégée en sodium, le sel de mer et les algues.

Restreignez votre consommation d'alcool. L'alcool agit comme un agent dépressif et peut vous rendre irritable.

Rejetez la nicotine. Demandez à votre médecin les programmes disponibles dans votre région pour arrêter de fumer. La nicotine est toxique pour les ovaires, et accélère le processus de vieillissement de la peau. L'acupuncture a aidé de nombreuses personnes à arrêter de fumer, et se joindre à un groupe  de support peut être un facteur important dans votre démarche.

Eliminez les produits de farine blanche et enrichie de votre régime alimentaire. Recherchez des substitus tels que le farine de sarrasin, de millet, le gluten, l'avoine, le riz brun et la farine de soja et différentes sortes de blé aux magasins diététiques de votre localité.

Surveillez votre consommation de produits laitiers riches en matières grasses et les oeufs. Ces aliments perturbent l'absorption du magnésium, un minéral qui peut diminuer les crampes, favoriser le métabolisme du glucose et stabiliser les changements d'humeur. Prendre du lait, du fromage, du beurre et du yaourt entier peut altérer votre métabolisme des hormones femelles et de votre foie. Comme alternatives, il y existe le fromage de chèvre et de mouton, du lait de soja, lait de noix, yaourt de soja, huile de lin comme substitut au beurre. Vous retrouvez une quantité énorme de calcium dans les haricots, les pois, les fèves de soja, la caroube, le poisson et les légumes à feuilles vertes et les consommés de poulet faits à partie des os.

Diminuez ou éliminez le chocolat de votre régime alimentaire. Quelques études ont évoqué que les personnes ayant des désirs insatiables de chocolat, désirent en réalité l'abondance de magnésium, que le foie a besoin pour métaboliser les oestrogènes efficacement. D'un  autre côté, le chocolat intensifie les sauts d'humeur et les désirs insatiables. Il peut vous faire ganger du poids et augmenter votre besoin de vitamines B. Si tant s'en faut, choisissez  des aliments allégés en chocolat, tels qu'un gâteau au chocolat nature ou un cacao fait avec du lait écrémé. Egalement, essayez la caroube non sucrée, mais seulement en petite quantité (elle est riche en matières grasses).

Ayez une alimentation riche en hydrates de carbone complexes, faible en matière grasses et faible en protéines pour aider à favoriser l'équilibre hormonal. Diminuez votre apport calorique en matières grasses, pas plus de 25% du nombre total de vos calories, avec moins de 10% provenant des graisses saturées. Votre consommation de protéine devrait représenter pas plus de 15% du nombre total de calories par jour.
Evitez la protéine animal; essayez plutôt le tofu ou le tempeh, qui sont des sources de protéines à base de soja qui se prêtent à tous les plats. Mangez beaucoup de légumes et fruits frais. Comme hydrates de carbone complexes, choisissez les céréales complètes telles que le maïs, l'orge, l'avoine, le seigle, le millet, le sarrasin et le riz brun pour vous aider à équilibrer votre taux de sucre dans le sang et éliminer les désirs insatiables de sucre.

Votre corps a besoin d'acides gras essentiels, particulièrement l'acide linoléique afin de métaboliser efficacement les hormones. L'huile de bourrache, l'huile de raisins de Corinthe ou l'huile de primevère peuvent être prises en capsules. L'huile de lin et de citrouille peuvent, quant à elles, être ulisées pour la cuisson, et le poisson tel que le saumon, le flétan et la truite arc-en-ciel sont également de bonnes sources d'huile. Incluez 1 - 2 cuillers à table d'huile de tournesol dans votre régime quotidien.

Prenez un supplément multi-vitamines/minéraux quotidiennement. Assurez-vous que celui que vous prenez répond aux normes du ANC (Apports nutritionnels conseillés) en ce qui concerne le taux de magnésium, de fer et de vitamines B, et n'a pas plus de 300 IU de vitamine E. Etant donné que la vitamine B6 est importante pour aider le foie à régulariser l'excès du taux d'oestrogène et qu'il a été prouvé également que cette vitamine joue un rôle dans la prévention des crampes menstruelles, vous voudrez peut-être en prendre  plus que la dose recommandée par le ANC mais pas plus de 100 mg (des doses extrême prises sur une base régulière peuvent endommager les nerfs). Le ANC suggère pour les femmes à partir de 19 ans et plus 1.6 mg par jour.

Une alimentation sereine. Une mauvaise digestion peut empirer le SPM et manger sainement inclut savoir comment manger les aliments afin qu'ils soient assimilés correctement. Voici d'autres conseils provenant des experts :

1- Mangez une variété d'aliments entiers pour vous assurer que vous recevez tous les nutriments nécessaires. Evitez les conserves, les produits congelés et tous les aliments raffinés chimiquement.

2- Mangez de la nourriture fraichement préparée autant que possible, évitez les restants de veille.

3- Prenez votre plus gros repas le midi. Plus l'heure avance dans la journée, plus légers sont vos repas.

4- Machez votre nourriture entièrement cela facilite la digestion.

5- Lorsque vous préparez vos repas, créez une atmosphère paisible et calme dans votre cuisine afin d'infuser vos aliments avec une saine énergie.

6- Si possible, mangez toujours aux mêmes heures chaque jour.

7- Mangez de la nourriture tiède ou chaude favorise une meilleure digestion.

8- Ne buvez pas de boissons froides; elles diminuent la puissance digestive dans votre estomac. Essayez de boire simplement de l'eau chaude relevée avec un peu de jus de citron fraichement pressé.


Je vous recommande aussi la lecture des sujets suivants :

10 mars 2012

Perdre du poids avec le karaté


Pratiquer le karaté, une forme d'art martial qui n'implique pas d'armes, peut améliorer votre santé cardiovasculaire, renforcer vos muscles et les os et améliorer votre coordination main/yeux. Plus qu'une simple séance d'entraînement physique ou sport de compétition, la pratique dévouée du karaté peut également aider à développer votre intelligence et votre caractère. Même si vous n'êtes pas en pleine forme, vous pouvez commencer à apprendre les techniques de base et progresser au fur et à mesure que votre condition physique s'améliore.

Calories dépensées
Comme d'autres arts martiaux à haute intensité, le karaté brûle un nombre important de calories. Une personne de 70 kgs peut brûler 370 calories lors d'une séance de karaté de 30 minutes, et une personne de 90 kg brûle 444, selon la Harvard Medical School. En 30 minutes de tai-chi, un art martial moins vigoureux, une personne de 70 kg brûle 149 calories et une personne de 90 kg brûle 178.

Perdre du poids
Pour un bon rythme de perte de poids, il faut viser à perdre entre demi-kilo et un kilo par semaine, ce qui nécessite un déficit calorique de 3.500 à 7.000 calories. Pour perdre un demi- kilo par semaine, vous devez commencer par réduire votre apport calorique de 250 calories par jour. Ceci vous laisse avec 1750 calories par semaine que vous avez besoin de brûler par l'exercice. Si vous pesez 70 kilos, vous pouvez bruler 1.750 calories par semaine avec 30 minutes de karaté cinq jours par semaine.

Intensité
Pratiquer le karaté n'est pas susceptible de vous aider à perdre du poids, sauf si vous travaillez assez fort pour élever votre rythme cardiaque. Pour brûler les graisses, votre fréquence cardiaque doit être de 50 à 80 pour cent de votre taux maximum ou intensité. Pour calculer votre fréquence cardiaque maximale, soustrayez votre âge de 220. Par exemple, si vous avez 45 ans, 220 ​​- 45 x 0,60 (60% intensité) = 105 battements par minute. Pour perdre du poids, vous avez besoin d'effectuer le karaté à l'intensité de votre choix pendant au moins 12 minutes d'affilée, donc choisissez une fréquence cardiaque que vous pouvez maintenir pendant ce temps.

* Pour apprendre les techniques appropriées et réduire le risque de blessure, entrainez-vous avec un instructeur de karaté certifié.
* Alors que l'augmentation du rythme cardiaque et la dépense de calories sont importants pour perdre du poids avec le karaté, une position correcte et le contrôle de vos mouvements sont plus importants.  Se concentrer sur les bases vous permet de bien commencer le karaté, même si vous n'êtes pas en pleine forme.
* Avant de commencer, vous devriez travailler votre souplesse et l'équilibre ainsi que le renforcement du haut du bras, épaules et les cuisses.


Je vous recommande aussi la lecture des sujets suivants :



4 mars 2012

Les bienfaits de l'huile d'olive


L'huile d'olive est une option saine pour ajouter de la saveur à vos plats préférés. Avec son goût léger et frais, l'huile d'olive, fait à partir d'olives broyées et pressées, contient des propriétés antioxydantes qui réduisent l'inflammation et préservent la santé. Parce qu'ils ont les plus hauts niveaux d'antioxydants appelés polyphénols, les huiles vierges ou extra-vierges sont les meilleurs choix.

La santé cardiovasculaire
Prendre deux cuillères à soupe de gras monoinsaturés de l'huile d'olive au lieu de la quantité équivalente de gras saturés diminue votre risque de maladie cardio-vasculaire, tant que vous n'augmentez pas la quantité de calories, selon la "Food and Drug Administration US". Si vous utilisez seulement l'huile d'olive lors de la préparation des aliments, vous pouvez réduire votre risque de maladie cardiaque de moitié, selon des chercheurs de l'Université Harokopio d'Athènes en Grèce. Les résultats de l'étude, publiés en Mars 2007 de la revue "Clinical Cardiology", suggèrent que les graisses dans l'huile d'olive sont moins susceptibles de s'oxyder et se coller aux parois des artères, empêchant le durcissement de la plaque et l'accumulation sur les parois des artères qui caractérisent l'athérosclérose. Des études cliniques indiquent que les personnes qui commencent à consommer des quantités importantes d'huile d'olive abaissent leur taux de cholestérol ainsi que les niveaux de lipoprotéines de basse densité. En outre, un régime alimentaire de type méditerranéen, qui est riche en huile d'olive, abaisse la pression artérielle, un autre facteur de risque de maladies cardio-vasculaires.

La perte de poids
Le passage de graisses saturées à l'huile d'olive pourrait également vous aider à éliminer la graisse du ventre. Une étude publiée dans la "British Journal of Nutrition" a rapporté que les hommes d'âge moyen en surpoids et obèses qui s'alimentent avec une diète à base de graisses mono-insaturées comme l'huile d'olive perdent plus de poids et de masse grasse. D'autres recherches chez les personnes diabétiques de type 2 ont montré qu'un régime riche en huile d'olive empêche plus efficacement l'accumulation de graisse au niveau du ventre et réduit la résistance à l'insuline.

Le risque de cancer du sein
La consommation de l'huile d'olive extra vierge protège aussi les femmes de développer le cancer du sein. Les chercheurs de la Northwestern University qui ont exposé deux types de cellules cancéreuses du sein à l'acide oléique, l'acide gras primaire de l'huile d'olive, ont trouvé que les niveaux d'agents cancérigènes ont chuté de 46 pour cent, selon l'étude publiée en mars 2005 dans la revue "Annals of Oncology", l'auteur principal Menendez et ses coauteurs ont conclu que l'acide oléique agit sur les cellules cancérigènes. D'autres études indiquent que les femmes qui consomment un peu plus de 1/2 d'une cuillère à soupe d'huile d'olive par jour réduisent leur risque de développer un cancer du sein de 73 pour cent.

Copyright Le-ventre-plat.blogspot.com. Tous droits réservés

Protected by Copyscape Duplicate Content Software